Pierre Amourette

Je suis céramiste tripoteur de terre. Je travaille également d’autres matériaux: bois, pierre, fer, plâtre en fonction des projets qui me viennent à l’esprit ou des sollicitations.
Si la terre s’est imposée à moi, c’est qu’elle me permet de travailler vite, d’aller directement à l’émotion. En effet, les céramiques créées se veulent être un média, une histoire que chacun peut interpréter à sa façon.

Je perpétue ainsi une expérience familiale qui pousse chacun à la création, à la recherche de solution pour résoudre une problématique sans tomber dans la facilité de l’achat ou du faire faire. Cette conception de la vie permet à chacun de se construire et d’être fier de ce qu’il est capable de réaliser aussi bien dans notre vie quotidienne que dans nos projets artistiques.

Pour ce qui est de mon travail actuel, je me sens de plus en plus « potier art populaire ». A partir d’une idée, d’une image, j’essaie de trouver techniquement ce qui peut la réaliser. Plus les moyens sont simples et évidents, plus je les retiens. Je n’ai, autant que faire se peut, aucun a priori sur les moyens à employer.
Je cherche à travailler sans exclure , le but est que chacun puisse avoir une lecture de mon travail. Je parie plus sur l’émotion que mes œuvres susciteraient, que sur leur interprétation intellectuelle.

En ce qui concerne ma production, elle est très variée et répond à mes envies et différentes sollicitations. En espérant que la diversité de mes créations ne nuisent pas à leur lisibilité. Je modèle des plats, des boites, des pichets , des jarres et surtout des maternités, mais ma production est variée et peut aller d’une installation dans des conteneurs: personnages sur bidons (2,20mx1m), réalisation d’un roi des rats pour la galerie du rat mort à Ostende de la réalisation (en résidence à Saint Sever du Moustier) d’une sculpture monumentale sur du grès de l’Aveyron.

© Galerie Béatrice Soulié

Confidentialité – Mentions légales