Les charmes sulfureux de Méduzine

 

Sabrina Gruss hante notre monde de ses créatures d’un autre univers. C’est une danse avec la mort, un jeu de Vanités qui sème un sourire tendre et ironique, un ballet de coquets squelettes parés pour l’ultime fête. Glaneuse du néant, elle extirpe des landes, des lieux abandonnés et des fourrés racines, crânes d’oiseaux, coquilles vides, os sans sépulcre, dans le secret de son atelier elle se livre à de surprenantes résurrections : rat à tête humaine en tutu constellé de crânes minuscules, un compère à longue queue surgit d’une boîte où gisent, abandonnés peut-être, des poupons ; royale, éternelle Parque, Méduzine dévoile ses charmes sulfureux la tête enrubannée d’un serpent, un rabbin entre en scène, rescapé des tréfonds de son grenier hanté. Personnages décharnés, parés des vestiges chagrins d’une autre vie, ils bringuebalent leurs os et « presque tous ont quitté la chemise de peau… » tels les Pendus de Rimbaud.

Mais ils retrouvent un ailleurs : êtres d’écorce ou de fibres extirpés de la terre ensevelissante, ils proclament haut et fort leur vie retrouvée, fût-elle accompagnée d’animaux ambigus toujours, maléfiques selon, comme rats et serpents…

Thaumaturge pudique, Sabrina Gruss nous ramène avec un humour grinçant à un dialogue avec un monde des ténèbres qu’elle charme pour ne pas se laisser envoûter, et n’en finit pas d’exorciser cet autre côté du miroir où se cachent nos peurs, où naissent nos mauvais rêves, où les prémices de notre histoire plongent leurs racines. Sans doute le plus vieux jouet de l’histoire on en a retrouvé dans les tombeaux de l’Egypte antique, la poupée, de confidente en objet rituel n’en finit pas de recueillir, profanes ou sacrés, parfois même maléfiques, bien des secrets inavoués. 

« Bénie soit la providence qui a donné à chacun un joujou : la poupée à l’enfant, l’enfant à la femme, la femme à l’homme, et l’homme au diable » 

conclut Victor Hugo

EXPOSITIONS

Expositions personnelles

Galerie Béatrice Soulié : Paris « Petit inventaire des sous bois » ( 2001), « Cabinet de curiosité » (2003), « Défunts animés » (2005), « Cadavres exquis » ( 2007), « La mort en ce jardin »( 2010), « Parade avant la poussière »(2012), Marseille « Chanson douce au-dessus du gouffre » (en compagnie de Victor Soren) (2012), « Le cirque d’os et ses élégances » (2015) « Coquecigrues » (avec Hélène Lagnieu) (2018)

Galerie Richard Nicolet : Coustellet en Luberon (2011)

Galerie Grand-rue : Poitiers (2010)

Galerie du Rat Mort : Ostende, Belgique (2006)

Galerie Matara : Marseille (2005)

Galerie Geneviève Favre : Avignon (2000, 2002, 2003)

Expositions de groupe

2018

« Woman outsider » Musée visionnaire Zürich, Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive, Point rouge gallery Saint Rémy de Provence,

2017

« Perception » hybridarium/concept corps-art store La Rochelle, « Trésors cachés » galerie Béatrice Soulié Paris, « L’art dans tous ses états » Art compulsion Montpellier, « A mon seul désir » 20 ans de mauvais genre chez Agnès b Paris, Foires d’art contemporain de Montpellier et Lille galerie Art Compulsion

2016

« Le Renard Pâle la liberté d’impression » 150 livres d’artistes Sotheby’s Paris, Coop.Art-la Marge Serviès en Val, galerie Richard Nicolet Luberon, Outsider Art Fair Paris galerie Béatrice Soulié

2015

Out Sider Art Fair Paris galerie Béatrice Soulié, La Cave Show Room Gallery Paris, Retour de Voyage, L’isle-sur la Sorgue, « Le Renard pâle, l’aventure singulière d’une maison d’édition » Hotel d’Agar Cavaillon, L’atelier Musée F. Michel Montpellier, Musée des Arts Buissonniers Saint Sever du Moustier,

2014

 » Mondes singuliers » Galerie Espace Eqart Marciac, « Turbulences » Chapelle des penitents Falicon, « Les indomptés de l’art » galerie Jean Greset Besançon, foire St-Art Strasbourg galerie Jean Greset, Oliva creative factory collection Treger – Saint Sylvestre Portugal, galerie Richard Nicolet

2013

« Outsider Art Fair Paris », hotel le A galerie Béatrice Soulié. »St-Art Strasbourg 2013″, foire d’arts contemporains galerie Richard Nicolet. Musée des Arts Buissonniers : Les Nouveaux Troubadours, 12370, Saint Sever du Moustier.  « L’Imaginarium Symbialys » mise en espace : Pascal Simonutti, 43160 La Chaise-Dieu.

2012

« L’animal que donc je suis » chapelle sainte Anne Tours. « E la nave va » galerie Richard Nicolet. « Au nom du Rat » galerie du Rat Mort Ostende

2011

« La poupée au delà du miroir » galerie Claire Corcia Paris. « Renard Pâle, l’intégrale » galerie Artcurial Paris

2010

Galerie Jakez Pont-Aven

2009

« La beauté des restes » Musée Arteum Châteauneuf Le rouge. « L’air de rien » église des frères prêcheurs Arles. « Les récalcitrants » galerie R. Nicolet. « L’art à part »galerie Nadine Servant Ollioules. Musée des arts buissonniers Saint Sever du Moustier. « Claude Roffat un parcours singulier » centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive

2008

Biennale internationale d’art singulier d’Aubagne. Galerie Jakez Pont-Aven. « Difficult friends ship » : Art Council of England

2007

« Humour noire » : galerie 100 titres Bruxelles, Maison de la culture de Tournai Belgique, centre culturel de Spa Belgique. « Les primitifs contemporains » galerie R. Nicolet. Galerie Patrick Nelissen pays bas. Salons : les Élysées de l’art Paris galerie B. Soulié, Linéart Gand galerie R. Nicolet

Acquisitions

Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive

Musée La Fabuloserie

Collection Anne et Henri Sotta

Collection Jean Paul Khan

Musée des Arts Buissonniers Saint Sever du Moustier

Collection Treger – Saint Sylvestre, Oliva Creative Factory, Portugal

L’atelier Musée F. Michel Montpellier

Éditions

« L’hymne à La Mort » Éditions le Renard Pâle,

« L’ABC du collage » Éditions Le Renard Pâle

« La cour des miracles », « Berceuse pour l’enfant rat » Éditions Grandir

 « L’humour noir dans les arts plastiques » : Yak Rivais

 » L’encyclopédie pratique des mauvais genres »  par Céline Du Chéné, Nada Editions