Yannis Markantonakis 09b.jpg
Yannis
Markantonakis

Yannis Markantonakis nait en Crète à La Canée en 1955. De sa jeunesse dans cette ville aux
riches vestiges, il conservera une fascination inaltérable pour les horizons portuaires. De là
viennent les grandes masses silencieuses des vaisseaux qui se dévoilent et disparaissent tour à tour entre ciel et mer, sur cette ligne de démarcation parfois nette et gravée dans le vif du support, parfois incertaine et noyée dans l’uniformité du fond. 

Il peint déjà adolescent, mais le regard tourné vers les terres, les montagnes de son île natale lui offrant à la verticale des compositions où s’enchevêtrent mosaïque des villages traditionnels et grands aplats de nature brute. En 1973, il quitte la Grèce pour suivre ses études à Londres. Devenu ingénieur chimiste, il travaille un temps au Pirée sur les cargos et apprend à déchiffrer la fatigue des coques métalliques, percevant dans la corrosion chatoyante de leur matière une palette réduite à l’essentiel. 

Il s’installe à Paris en 1985 et entre à l’Académie Saint-Roch, dans l’atelier de Jean Bertholle dont l’enthousiasme communicatif l’ancre définitivement dans le métier de peintre. Les peintres qu’il y rencontre deviendront ses amis fidèles. Il exposera à partir de 1987, ses galeristes reconnaissent l’évidence d’une peinture qui doit peu de choses à ses contemporains. Dans les influences qu’il revendique alors, il faut retenir le paradoxe des frères Van Velde, qu’il admire tous deux sans choisir entre la liberté quasi instinctive de Bram et la rigueur réfléchie de Geer. 

Des années quatre-vingt dix au début du XXIe. siècle, il défriche le champ de ses possibles, abandonnant peu à peu la diversité des sujets - entre les « bâtiments » maritimes et les bâtiments qui peuplent ses vues de Paris, il n’y a qu’une différence de plan- pour ne s’attacher qu’à ces silhouettes marines « déboussolées » qui n’ont d’autres repères que ceux que leur attribue le cadre du tableau. Ce cadre justement, Yannis va s’attacher à le déconstruire peu à peu jusqu’à en faire le débris métonymique du vaisseau, qu’il accompagne plutôt qu’il ne cerne. Montage fait de morceaux de coque, de mât, de charpente, bricolés autour d’une construction à laquelle il emprunte sa matière et sa teinte, le cadre s’affranchit de son hypocrite neutralité, et, se faisant tour à tour cercueil, écrin précieux ou vitrine d’entomologiste, vole en éclat pour partager histoire et destin de son objet. 

Ce sera bientôt au bateau d’imiter le cadre dont les morceaux bruts ou moulurés, de bois ou de métal vont s’assembler pour reconstituer non seulement la silhouette reconnaissable entre toutes du bâtiment marin mais aussi sa chair de rouille et de goudron. Quantité de résidus s’intègrent dans ses peintures, aussi disparates soient-ils, comme ces photos rescapées de la mémoire des ports anciens et figées dans les couches d’une matière pléthorique qui insiste à leur redonner leur épaisseur perdue. Ces dernières années, certaines de ses constructions ont retrouvé leur élément originel métallique, la fonte venant fixer d’un calfatage uniforme leurs silhouettes aventureuses.

Yannis Markantonakis 04
Yannis Markantonakis 01
Yannis Markantonakis 02
Yannis Markantonakis 07
Yannis Markantonakis 09

Expositions personnelles

 

2020
Noirmoutier, Galerie Bourreau-Ravier (orthographe du nom de la Galerie à vérifier)
2019
Troyes, Galerie Eric Dumont
Ostende, Galerie du Rat Mort
Liège, Galerie Colon
Saint-Briac, Galerie La Boucherie
Paris, Galerie GNG
Honfleur, Galerie Bourdette
2018
Trèves, représente la Grèce pour les 25 ans du Droit européen
Strasbourg, Foire START avec la Galerie GNG
Limoges, Galerie ART SET
2017
Ostende, Galerie du Rat Mort
Berlin, Born Darß Galerie Born
2016
Bruxelles, Galerie Albert Premier
Berlin, Galerie Born
Paris, Art Élysées avec la Galerie GNG
2015
Saint-Briac, Galerie La Boucherie
Noirmoutier, Galerie Bourreau-Ravier
2014
Paris, Galerie Vivo Equidem
Paris, Galerie de l’Échiquier, Ondes Marines
La Rochelle, Galerie Art Espace 83
Ostende, Galerie du Rat Mort
2013
Lyon, Galerie Françoise Souchaud
Strasbourg, Galerie Brûlée
Paris, Galerie Nabokov avec la Galerie La Boucherie
Marseille, Galerie Bartoli
La Haye, Galerie Paul Olink
2012
Berlin, Born Darß Galerie Born
Constance, Galerie Bagnato
Le Touquet, Galerie Émeraude
2011
La Rochelle, Galerie Art Espace 83
Lubéron, Galerie Richard Nicolet
Paris, Galerie Vivo Equidem
Lyon, Galerie Françoise Souchaud Exposition autour du livre de Franck Sénant
« Au bord des Paquebots »
2010 Constance, Galerie Bagnato
2009 Saint-Briac, Galerie La Boucherie
2007 Craponne sur Arzon, J.Julien/Galerie Prodromus
2006 Paris, Galerie Prodromus
2003 Paris, Galerie Prodromus
1999 Paris, Galerie Maison Mansart
1996
Paris, Galerie Maison Mansart
Paris, l’Asiathèque avec la Galerie Maison Mansart
1995 Paris, Galerie Quincampoix
1992 Paris, Galerie Maison Mansart


Expositions Collectives

 

2016
Constance, Galerie Bagnato
Dunkerque, Galerie Estelle Lebas
2015
unkerque, Galerie Estelle Lebas
Ostende, Galerie du Rat Mort
Bruxelles, Galerie Albert Premier
Marseille, Galerie Bartoli
2014
oirmoutier, Galerie Bourreau Ravier
Saint-Briac, Galerie La Boucherie
Ile de Ré, Galerie Art Espace 83
Karlsruhe, Galerie Edouard Schrader
Karlsruhe, Galerie Edouard Schrader & Mochental
Marseille, Galerie Bartoli
2013
Troyes, Galerie Eric Dumond
Strasbourg, Galerie Brûlée
Marseille, Galerie Bartoli
2012
Noirmoutier, Galerie Bourreau Ravier
Le Touquet, Galerie Émeraude
2011 Le Touquet, Galerie Émeraude
2010 Paris, Galerie Prodromus
2009
Saint-Briac, Galerie La Boucherie
Tokyo, Galerie Brücke
2007 Paris, Galerie Prodromus
1988-2001 Paris, Chez le collectionneur Louis Bernard Polignac
1987 Paris, Galerie Internationale



 

Yannis Markantonakis 01b.jpg

Rejoignez notre mailing list

Galerie Béatrice Soulié

Galerie d'Art Singulier & Cabinet de Curiosités, Ancien, Moderne et Contemporain. 30 artistes à découvrir.
11 Place aux Huiles à Marseille
T. 06 63 64 22 81

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Icône Instagram